Lot 46 – Autographes & Manuscrits

ALAIN-FOURNIER

Lettre autographe signée adressée à Francis Jammes. [Mirande], 25 septembre 1911. 2 pp. in-8.

Belle lettre relatant une expérience mystique vécue lors d’un passage à l’abbaye Sainte-Marie-du Désert

« Je vous retourne, selon votre désir, une partie du « dossier des malentendus ».

Vous ne sauriez croire combien je suis confus de cette folie du vagabondage qui m’a fait manquer vos lettres et votre télégramme.

Combien je suis confus aussi de votre bonté.

Je vous renvoie volontiers ma carte postale. C’est un souvenir des Religieux. Je vous l’avais écrite à La Trappe de Sainte-Marie du Désert où j’ai couché une nuit de grandes manœuvres. Au soir, je me suis glissé dans une tribune de la chapelle et j’ai écouté Complies dans l’obscurité profonde.

Rivière [Jacques Rivière, futur directeur de la N.R.F. qui épousera Isabelle, la sœur d’Alain-Fournier] a été bien ému de ce que vous lui avez dit de sa petite fille et de la vôtre.

Ma sœur Isabelle a été en grand danger, toute une nuit. Elle a été sauvée par un ange au grand corps maigre et penché, qui s’est montré soudain près de son lit, à minuit, malgré les règlements – et qui s’appelle sœur Calixte… »

Alain-Fournier, alors sous-lieutenant de réserve, n’était connu que comme chroniqueur littéraire à Paris-Journal et n’avait pas encore la notoriété qu’allait lui procurer Le Grand Meaulnes (1913). Il est rappelé fin août pour une période militaire de quatre semaines au 88ème régiment d’infanterie de Mirande. Pendant ce séjour, il fait étape, le 14 septembre, à Sainte-Marie-du Désert.

Le projet de rendre visite à Francis Jammes à Orthez fut reporté en raison de la mauvaise santé de sa sœur Isabelle et de celle de Marie, la fille de Francis Jammes.

Joint : Courrier d’accompagnement de D. Janvier, expert rue Jacob à Paris (1944).

1’500 – 2’000 EUR
Date de vente Tue 27 Nov 2018 at 14:00:00 (Europe/Zurich)
Prix réalisé bientôt publié